Catégorie

Le paiement sans contact, faut-il s’en méfier? Plus maintenant…

30/01/2018

Depuis 2011, les modes de paiement sans contact sont en pleine émergence. Il est à présent possible de régler des achats via son téléphone ou une carte équipée de la technologie NFC.
D’ailleurs, depuis plusieurs mois la plupart des banques fournissent à leurs clients des cartes de paiement avec l’option « sans contact » au moment de la création ou du renouvellement de la carte.

Comment ça fonctionne ?

Le système, développé sur les cartes bancaires, s’appuie sur la technologie NFC (« Near Field Communication » ou communication en champ proche).

Il suffit d’approcher sa carte de 3 ou 4 centimètres d’une borne ou d’un terminal de paiement chez le commerçant pour régler instantanément des petits achats (dans la limite de 20 euros par transaction). Pas de code à composer, pas de monnaie à rendre : l’objectif affiché par le groupement des cartes bancaires est de rendre le paiement « pratique, rapide et sécurisé ».

 

Mais gagner un peu de temps en vaut-il la chandelle ?

Aujourd’hui, plus de 34,7 millions de cartes intègrent la norme NFC*. Soit 54%, c’est-à-dire plus de la moitié, des cartes en circulation en France serait équipées de cette technologie.

Cependant, sachez que tout utilisateur a le droit de refuser cette option s’il considère que cela ne lui convient pas ou par crainte de se voir pirater ses données informatiques à distance. Et c’est là que réside le principal risque.

En avril 2012, Renaud Lifchitz, consultant français en sécurité de BT, a démontré qu’il était possible avec une simple application disponible gratuitement sur le net de permettre à n’importe qui d’aspirer vos données (numéro de carte, date de validité, nom et prénom du porteur, voire les 5 dernières opérations effectuées) ; au contact d’un récepteur (terminal de paiement, téléphone, etc.). La puce numérique de la carte NFC se met à émettre des ondes qui diffusent les données. Un simple téléphone portable suffit aujourd’hui pour les aspirer. Paradoxalement les cartes bancaires qui possèdent le dispositif NFC sont moins protégées qu’une carte permettant de prendre le métro.

A ce jour, seule la banque Postale sollicite l’accord de ses clients… quand d’autres refusent de fournir une carte sans dispositif NFC ou font trainer les demandes de remplacement.

 

 

 STOP AUX FRAUDES AVEC L’ÉTUI ANTI-PIRATAGE 

     

Stracomm  propose une gamme d’étuis carte bleue et passeport biométrique anti-RFID ou NFC pour vous permettre de communiquer votre image à travers une préoccupation pour la sécurité des données de vos clients, prospects et collaborateurs.

Ce produit est la parade la plus efficace contre ce genre de fraudes tout en préservant les bénéfices et l’aspect pratique de votre carte de paiement sans contact.Qu’ils soient en papier indéchirable en cuir ou en PVC, cet étui légers souple et résistant réagit comme une cage de Faraday et empêche la carte d’émettre des informations lorsqu’elle est dans une poche par exemple.

 

 

Actualités

Le paiement sans contact, faut-il s’en méfier? Plus maintenant…

30/01/2018

Depuis 2011, les modes de paiement sans contact sont en pleine émergence. Il est à p ...

Lire la suite ...

TOUS AVEC NAN' !

04/12/2016

Nous y sommes : le 4 décembre, jour du démarrage du Téléthon… Ch ...

Lire la suite ...